Issu d’une famille de musiciens, Philippe Estèphe se forme aux Chants de Garonne et est invité par l’Orchestre Philharmonique d’Aquitaine à interpréter les rôles de de Papageno (Die Zauberflöte), Escamillo (Carmen), Albert (Werther) et le rôle-titre de Don Giovanni.

 

Il chante également Guglielmo (Cosi fan tutte) à l’Opéra de Limoges, le Comte (Chérubin de Massenet) à l’Opéra de Montpellier, Taddeo (L’Italiana in Algeri) à l’Opéra de Saint-Etienne, Dandini (Cenerentola) à l’Opéra de Tours et à l'Opéra de Cologne.

 

Il interprète ensuite les rôles de Spark (Fantasio) au Théâtre du Châtelet, repris à l’Opéra de Genève et l’Opéra de Rouen, Dédale (Le Monstre du Labyrinthe de Jonathan Dove) à l'Opéra National de Montpellier, Peer Gynt à l'Opéra de Limoges et à Montpellier, Gaston dans Les P'tites Michu de Messager à Angers-Nantes Opéra, Théâtre de l'Athénée et à l’Opéra de Tours, Morales (Carmen) à l'Opéra de Montpellier ainsi que le rôle de Raimbaud  (Le Comte Ory)  à l'Opéra de Rennes et à l'Opéra de Rouen et le rôle de Brétigny (Manon) à l'Opéra National de Bordeaux et à l'Opéra-Comique, le rôle d'Orfeo de Monteverdi aux Nuits Musicales en Armagnac, Neptune et Argus  (Isis de Lully) avec les Talens Lyriques au Festival de Beaune, à l’Opéra de Versailles, au Théâtre des Champs-Elysées et au Theater an der Wien ou encore Apollon dans la Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier à Bâle. Il a ensuite incarné Papageno à l’Opéra de Marseille, Brétigny à l’Opéra de Lyon et aux Champs-Elysées, Jupiter dans Psyché de Lully au Theater an der Wien et à l’Opéra Royal de Versailles ou encore Papageno au Théâtre du Capitole de Toulouse. 

 

Dans le domaine du concert, il interprète en notamment en oratorio Joseph dans l’Enfance du Christ à l’Arsenal de Metz, la Messe en Ut sous la direction de Laurence Equilbey, et affectionne particulièrement la musique de Bach, dont il interprète régulièrement la Cantate 82 Ich habe Genug, ou encore La Passion selon Saint Matthieu et la Messe en Si à la Halle aux Grains de Toulouse, Attiré par particulièrement par le Lied et de la Mélodie, il est invité à Montevideo pour interpréter les Dichtertliebe de Schumann et les Don Quichotte de Ravel. Parmi sa quinzaine d’enregistrements, citons le rôle de Roderick Usher dans La Chute de la Maison Usher de Debussy pour une intégrale chez Warner, le Requiem de Fauré sous la direction d’Hervé Niquet chez Alpha, plusieurs redécouvertes du Palazetto Bru-Zane comme Les P’tites Michu ou La Vie Parisienne, ou encore plusieurs disques de l’intégrale Lully entreprise par Christophe Rousset (Isis, Acis et Galatée, Psyché, Thésée). 

 

Plus récemment, il s’est produit dans Ariane et Bacchus de Marais au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction d’Hervé Niquet ainsi que Markhoël dans Lancelot de Joncière à l’Opéra de Saint-Etienne. Il sera prochainement Frédéric (Lakmé) sous la direction de Raphaël Pichon à l’Opéra-Comique, Ubalde (Armide de Glück) sous la direction de Christophe Rousset. Parmi ses prochains projets, notons Ariane de Massenet à Munich, Mercutio dans Roméo et Juliette de Gounod, ou encore Orcan dans Les Paladins de Rameau.